Cette publication des actes d'un colloque éponyme rassemble vingt-deux essais ‘dévolu[s] à une littérature a priori moins pure mais non moins féconde, qui s’édifie […] en puisant dans des formes d’art et de culture volontiers qualifiées de populaires’ (p. 7). Ce volume propose donc de montrer comment la littérature ‘légitime’ (p. 14) s’est esthétiquement et idéologiquement réinventée entre 1870 et 1945 en s’inspirant entre autres du roman-feuilleton, de la chanson, du cirque, du mélodrame, du dessin humoristique et du cinéma. La première section regroupe des essais aidant à cerner la notion de populaire, laquelle peut désigner tant le peuple que la nation, des communautés réelles ou rêvées qu’un ensemble de pratiques artistiques basées sur l’instinct et l’émotion. Ces études centrées sur le folklore, le kitsch,...

Article PDF first page preview

Article PDF first page preview
Article PDF first page preview
You do not currently have access to this article.