Malgré les recommandations du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (2000), des études révèlent que les apprenants de Français langue étrangère connaissent peu de variantes informelles (fam. et pop.). Les raisons de ces carences lexicales sont à chercher du côté des professeurs, qui ne considèrent pas l’enseignement du non-standard comme une priorité, mais aussi du côté du matériel pédagogique, qui ne répond pas aux besoins spécifiques des non-natifs. Ces derniers ne disposent notamment d’aucun dictionnaire du français informel. L’objectif de cet article est donc de proposer quelques pistes pour l’élaboration d’un ouvrage qui se voudrait autant un dictionnaire pour apprenants qu’un dictionnaire d’apprentissage, autrement dit d’un outil qui chercherait à faciliter non seulement la compréhension et la production des expressions informelles, mais aussi leur mémorisation.

You do not currently have access to this article.